A mes enfants


13 juillet 1998 (1:58)
Célia,

Tu es née ce jour là faisant de moi une maman alors que j’ai perdu la mienne il y a à peine un an
Difficile de gérer des émotions aussi contradictoires
Malgré six jours de plus que la date prévue, tu as dû dès le début de ta vie intra utérine survivre à des moments douloureux et difficiles contre lesquels je me battais.
Il n’y a eu aucune complication pendant la grossesse, même si je m’inquiétais lorsque je ne te sentais plus bouger par moment. Il m’arrivait même volontairement avec mes mains sur le ventre de te faire réagir pour pouvoir te sentir.
Pas souvent…mais un peu surtout vers la fin de la grossesse.
Tu es née dans les heures qui ont suivies la victoire de l’équipe de France à la coupe du monde de foot contre le Brésil. J’ai deviné que la France avait gagné car le personnel soignant était tout content et avait sur chaque joue les couleurs du drapeau. Papa était reparti de la maternité avant le match car à l’allure où allaient les contractions même après injection du produit pour les provoquer, rien ne laissait supposer que tu arriverais dans la nuit…et pourtant…

J’ai commencé à me sentir étrange mais pas forcément de douleurs, à part in peu en bas du dos. Je me suis mise à cheval sur le lit pour calmer ces sensations en me demandant si j’appelais les infirmières…je ne voulais pas les déranger pour rien. Puis j’ai fini par le faire et heureusement !

J’ai vu l’infirmière qui m’auscultait s’activer et appeler un brancardier pour m’amener en salle d’accouchement

Tu étais en train de vouloir sortir et dans l’ascenseur qui nous amenait à l’étage voulu, je voulais pousser pour t’aider à sortir.

L’infirmière me dit que Papa a été appelé et que je devais l’attendre pour qu’il puisse assister à ta naissance. Une fois installée sur la table d’accouchement, la sage femme passait une manche de sa blouse en me demandant de rester calme, que « c’était pour le bébé »

Ce genre de phrase a le mérite de calmer la moindre tentative de pousser

Seulement tu voulais sortir et la sage femme a capitulé. Tu es donc sortie quelques minutes plus tard. Pas le temps d’avoir la péridurale mais tout est allé très vite

Lorsque que papa est arrivé, il a vu la sortie du placenta… pas top mais ses yeux sont allés jusqu’à nous. Tu étais posé sur moi

Nous étions devenu parents

Nous étions devenu une famille



12 novembre 2000 (4:50)
Laura,

Tu as été un bébé très actif pendant la grossesse… pas de besoin de savoir si tout allait bien tu m’as rassurée.
Je disais que tu poussais les meubles car l’espace devait être trop étroit pour toi.
Je sentais un pied dans les côtes en même temps qu’un bras ou ta tête au niveau du bassin, poussaient tout ce qu’il pouvait.
Ce n’était pas douloureux juste un peu fatiguant mais rassurant aussi et je ne pouvais rien faire à part caresser mon ventre pour essayer de calmer toute cette énergie.
Ce n’est pas pour autant que tu es née plus tôt au contraire tu es restée six jours de plus.
Le jour où je suis allée à la maternité pour déclencher l’accouchement, la sage femme n’arrivait pas à mettre l’appareil pour mesurer les contractions en place. Elle a dû passer par l’intérieur pour mettre quelque chose sur ta tête.
Papa est resté avec moi, Célia était entre de bonnes mains.
Les contractions sont arrivées assez vite et de plus en plus fortes. Tu continuais de bouger tranquillement.
J’ai demandé à avoir la péridurale que nous devions gérer avec Papa à l’aide d’une pompe. Il fallait injecter le produit à chaque fois que les fortes douleurs revenaient.
Seulement pour moi fortes douleurs n’avait pas la même signification que la sage femme
Lorsque j’ai demandé à Papa de remettre du produit j’avais trop attendu et l’effet de la première injection s’était dissiper. Il fallait donc attendre qu’il agisse à nouveau.
Ce produit est magique dès qu’il calme la douleur, à part le fait que je n’arrivais plus à bouger les jambes car elles étaient anesthésiées, avec la fatigue j’avais l’impression de planer et quand je regardais le moniteur qui indiquait des chiffres élevés liés à l’intensité des contractions.
Je riais en montrant les chiffres.
Papa était là quasiment tout le temps même si lui aussi était fatigué. Il tenait à être là pour ton arrivée. Le fait d’avoir raté la naissance de Célia l’avait attristé il ne voulait pas revivre la même chose.
Nous avons tenu bon même si tu t’es fait fortement désirée.
Par moment je somnolais pour pouvoir avoir suffisamment de forces pour t’aider à sortir.
Le fait d’avoir les jambes complètement paralysées m’inquiétais un peu car cette fois le produit agissait tellement bien que je ne sentais aucune contraction. J’attendais donc que la sage femme me dise quoi faire.
Tu étais très active toujours quand tu es sortie. Une de tes jambes ne faisait que monter et descendre pendant que tu têtais un doigt.

Tu faisais de Célia une grande sœur

Tu as agrandi la famille


17 mai 2004 (21:27)
Hugo,

J’ai eu une grossesse sans aucun problème pour toi, à part le fait que je devais faire des injections tous les matins d’un anti coagulant car il fallait fluidifier le sang au niveau des jambes.
Tu bougeais mais pas trop, par moment cela m’inquiétait un peu et j’avais hâte d’être au jour de l’échographie pour savoir comment tu allais.
Nous pouvons savoir le sexe du bébé à la deuxième échographie.
Lorsque le médecin nous a annoncé que tu étais un petit garçon, une forte émotion nous a submergé Papa et moi.
Nous ne voulions pas un troisième enfant pour avoir un garçon, de toutes façons nous n’avons aucun moyen de le décider.
Nous voulions agrandir un peu plus notre famille.
Cette nouvelle était notre petit cadeau de la vie.
Je me suis amusée à te chercher des petits vêtements sympas.
Je l’avais fait pour tes sœurs aussi évidemment, mais je savais qu’après toi je n’aurai pas d’autre bébé, alors je me suis fait plaisir.
La fin de la grossesse était un peu fatiguante, c’est normal en ayant deux petites filles à s’occuper.
Je n’ai pas eu besoin de rester allongée, juste de me reposer au maximum.
Deux semaines avant le terme, en amenant tes sœurs à l’école je ne me sentais pas très bien.
La directrice de l’école maternelle m’a demandé si je voulais qu’elle appelle les pompiers.
Je l’ai remercié mais j’ai refusé même si je n’étais pas très sereine. Je savais que les filles étaient à l’école jusqu’au soir ce qui me rassurait. J’avais pu les amener sans avoir de problème sur le chemin. Nous y allions à pied.

Papa était au travail, il commençait très tôt le matin et finissait sa journée vers treize heures.
Un ami à nous qui avait lui aussi amené ses enfants à l’école, m’a gentiment proposé de m’ accompagner à la maternité qui n’était pas très loin de son lieu de travail. J’ai accepté car je voulais vraiment savoir si tout allait bien.
Je n’avais pas fait l’injection ce jour là car le jour de l’accouchement il ne fallait pas l’avoir fait, je ne me souviens plus de la raison…
Nous avons prévenu Papa et sommes allés à la maternité.
Avant de partir travailler, notre ami est resté le temps qu’il fallait avant de savoir si je restais ou pas. Je suis restée et je l’ai remercié pour ce qu’il a fait.
Papa est arrivé après son travail et s’est organisé pour que quelqu’un aille chercher les filles à l’école et les gardent pour dormir.
Tu es né dans la soirée et le lendemain Laura a voulu venir te voir avec Papa.
Elle n’est pas aller à l’école ce jour là. Célia est venue après l’école.
L’une comme l’autre ont été très douce avec toi.
Tu es sous haute protection

Notre famille s’est à nouveau agrandit et elle restera ainsi

Je vous aime très fort tous les trois et quoiqu’il puisse arriver dans la vie je veillerai sur vous comme une louve avec ses petits.
Aujourd’hui vous êtes de jeunes adultes et vous vous construisez un bel avenir.
Vous voir heureux et épanouis est le plus beau cadeau que je puisse recevoir
Je vous aime d’un amour infini


Votre Maman
151020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s