Méditation


Samedi 16 novembre 2019 

Première séance de méditation et voyage chamanique sur la plage

Ce matin il faisait une journée idéale pour cette première séance, que je ne suis pas prête d’oublier…

Même si j’ai eu beaucoup de mal à trouver la plage où avait lieu cette séance, au moment où je me suis dit que j’allais m’arrêter pour appeler l’intervenant, les noms des deux restaurants de plage qu’il m’avait donnés, sont apparus !!! j’ai donc fait demi-tour et je me suis retrouvée à côté d’un port, après avoir franchi un pont… et la plage droit devant. J’ai voulu demander confirmation du nom de la plage à la seule personne que je voyais. C’était un homme avec un petit garçon, le problème est qu’il voulait bien parler anglais, russe ou polonais… j’avoue ne pas maitriser les langues qu’il me proposait.

Je me suis donc garée, et une jeune fille venait d’arriver, dix minutes avant l’heure du rendez-vous.

Je lui demande si c’est la bonne plage, elle confirme et à son tour me demande si je suis là pour l’atelier de méditation, deuxième ouf de soulagement !!!

Trois autres femmes sont arrivées ainsi que l’intervenant qui a suivi peu de temps après.

Nous avons choisi l’endroit sur la plage pour nous installer. 

Dès le départ l’ambiance était bonne, les personnes mieux équipées que d’autres en matelas ou couverture, ont proposé de s’installer avec elles. 

La séance a débuté par de la méditation, après que nous nous soyons présentés. Nous pouvions nous installer comme nous le souhaitions. Au début la position assise semblait plus appropriée. Il fallait se boucher une narine en alternance, une avec le pouce et l’autre avec l’auriculaire. Il fallait inspirer par une et expirer par l’autre. J’avoue avoir un peu cafouillé au début, mais je crois avoir réussi sur la fin. Ensuite je me suis allongée et j’ai écouté ce que disait l’intervenant, tout en étant bercée par le bruit des vagues, des oiseaux … je sentais la chaleur du soleil sur mon visage et aussi une légère brise. A certains moments, en plus de sentir cette chaleur, je ressentais le frais du sable, malgré les épaisseurs. Ce n’était pas dérangeant, juste troublant de ressentir ces deux sensations en même temps.  

Je voyais une lumière blanche, en ayant les yeux fermés. Parfois elle devenait rouge, mais la blanche prédominait.

Je ne sais pas bien le temps que cela a duré, même si je ne me suis pas lâchée complètement, j’étais bien.

Après ce petit moment, et avoir échangé chacune notre tour sur nos impressions, il nous a été proposé un verre de thé bien chaud. C’était très agréable.

Nous sommes ensuite parties à la recherche de notre animal de pouvoir.

Pour cela il fallait nous mettre en position allongée, avec un cache sur les yeux. Il fallait écouter le rythme du tambour et dès que le rythme s’accélérait, il fallait ouvrir les yeux puis les refermer. Il fallait essayer de visualiser un endroit que l’on aime, puis aller en profondeur chercher son animal. Je me suis retrouvée dans une grotte avec des galeries. J’y ai vu beaucoup d’animaux, dont un colibri qui me suivait comme un guide. Ensuite sont apparus un ours, un loup et un renard. Ils discutaient afin de savoir lequel d’entre eux serait le plus représentatif pour moi, en plus de ce colibri, qui faisait partie de la discussion. 

Je pense qu’à ce moment-là mon mental est intervenu, pour analyser le fait que l’ours et le renard avaient besoin de se réfugier dans leur grotte pour s’isoler. 

D’autres personnes du groupe ont vu un cerf, un crocodile dragon, tandis que d’autres n’arrivaient pas trop à visualiser. 

Nous sommes reparties pour la même séance, et chercher à nouveau cet animal de pouvoir.

Pour moi, c’est le loup qui est resté, il m’a dit de me faire confiance, que j’étais sur le bon chemin. J’ai ressenti un apaisement et là encore cette sensation de chaud et froid.

Après ce moment indescriptible, et les échanges sans jugement ni moquerie, nous nous sommes assis en rond. Les yeux fermés, nous devions nous sentir ancrées à la Terre en écoutant l’intervenant jouer du tambour et l’écouter chanter. Nous pouvions nous joindre à lui et certaines personnes l’ont fait, une autre a ri parce qu’elle se sentait bien, et moi les larmes me montaient aux yeux par la puissance de cet instant. Je n’arrivais pas à chanter, j’étais émue par de moment. 

Quand l’intervenant nous a demandé comment on se sentait après, je les ai tous remerciés et lui en particulier de m’avoir fait vivre tout ça. Je ne me pensais capable d’adhérer autant à cette pratique et je suis heureuse de l’avoir fait. Les autres personnes du groupe ont ajouté que nous étions dans la bienveillance, alors que l’on ne se connaissait pas il y a quelques heures.

Avant de nous quitter, nous avons tiré une carte de son « oracle de l’aigle blanc »

J’ai pris la carte « totem » il avait la tête en bas. J’ai souri à la lecture de la signification, car j’étais en plein dedans : passé, présent, futur, nouveaux amis, nouvelles relations.

En repartant de là, je me sentais flotter, légère pendant tout l’après-midi. J’ai eu de mal à revenir à la réalité. 

Cette séance a été au-delà de tout ce que je pouvais imaginer

C’était un moment magique, unique, apaisant et impressionnant

Une très belle découverte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s